logo
"  Les puissants signes dont la terre craint la tension, Tremblante parce qu'elle ne peut pas comprendre Et qui doivent rester voilés en des formes étranges et sublimes, Étaient ici le premier alphabet d'un mental infini Traduisant le langage de la félicité éternelle   "
                                                                                          Sri Aurobindo (Savitri, Livre XI, Chant 1)
logo

Revue de Presse

« HATHOR »
Ce disque vient s’inscrire dans la lignée de Pierre Henry et Spooky Tooth. La musique reste planante au sens allemand du terme. Avec l’emploi intense des synthétiseurs, de percussions et de textes mystiques importants, l’ensemble ne va pas sans rappeler la démarche de
« Tangerine Dream »
ou « Amon Duul ». Dernière précision : le disque est très dur à trouver ! La solution de rechange, écumez les puces nuit et jour, Samedi, Dimanche, qu’il vente ou qu’il neige »
« La Tribune de Genève »

« On ne peut plus parler d’un spectacle de Carolyn Carlson sans penser aussi à Igor Wakhévitch pour la musique »
Anne Surger
« Le Quotidien de Paris »

« La musique d’Igor Wakhévitch est une véritable architecture qui apporte son soutainement à l’édifice »
Jean-Claude Diénis
Les Saisons de la Danse


more

« Ne t’imagines point que quand tu te seras débarrassé de la pauvreté matérielle, les hommes seront toujours heureux ou satisfaits, ni que la société sera débarrassée de ses maux, de ses troubles et ses problèmes. C’est seulement une première nécessité, et la plus basse. Tant que l’âme au-dedans reste imparfaitement organisée, il y aura toujours, au-dehors, de l’agitation, du désordre et des révolutions »

Sri Aurobindo
(Pensées et Aphorismes)


Shop

Back to Shop

« DOCTEUR FAUST »
« DOCTEUR FAUST » (1971)

AIMANTATION (2:05)
MATERIA PRIMA (10:30)
     a. Gnomides (2:30)
     b. Faust (5:00)
     c. Vulcain (3:00)
EAU ARDENTE (4:30)
TÉNÈBRES (6:00)
MATINES (3:00)
LICORNES (4:30)
SANG POURPRE (6:00)

Le second album d’Igor Wakhevitch (publié en 1972) est un pas de plus franchi établissant la marque de fabrique du compositeur, le début d’une période faite de juxtapositions sonores de styles et atmosphères inimitables lui appartenant en propre. Musique débordante de mystère, parfois volontairement ténébreuse et inquiétante jusqu’à la limite de la provocation (le Pape fouetté en public sur la place saint Pierre de Rome), parcours qui entraîne l’auditeur dans un trip aux zones occultes et sauvages, violentes parfois, explosions de percussions, voix parlées, etc. Délires, acid-passages, riffes hypnotiques de basse, stoned funk beats, wild free-rock freak-outs, dramatiques, moments orchestraux avant-gardistes. Au fil des années, « Docteur Faust » est devenu l’album d’Igor Wakhévitch le plus difficile à trouver et le plus recherché ; participant de cet engouement, la couverture saisissante dessinée par nul autre que Philippe Druillet, l’un des plus fameux dessinateurs de science-fiction de bande dessinée, école des années 70 qui s’était développée autour du magazine-phare « Métal Hurlant ».

Sideris Music records MA-1402



Information : les albums d’Igor Wakhévitch proposés à la vente sur cette page pourront être commandés à partir de Mai-Juin 2015 via le processus de paiement Paypal